Atelier cinéma d’animation adultes 2011-2012

Le groupe des débutants:

Animation d’objets:

Le groupe des débutants a commencé par des expérimentations en animation d’objets, à plat au banc-titre.

Isabelle et Caroline partent sur une animation à partir de bonbons:

Le résultat: « La guerre des bonbons »:

Julie et Laure ont, quand à elles, réalisé un film à l'aide de poupées barbie et ken en utilisant quelques objets et du papier découpé, anticipation de l'exercice suivant...

Le résultat est intitulé: "Barbitch"

Papier découpé:

Nous avons ensuite enchaîné avec l'expérimentation de la technique du papier découpé à partir d'élèments découpés dans des revues.

Cet exercice se fait individuellement ou en petit groupe. Les participants sont invités à choisir des élèments qui les interessent dans des revues mises à leur disposition où qu'ils peuvent ramener de chez eux. Une fois ces différents élèments découpés et collectés, ils cherchent comment les mettre en lien en vue de créer une animation, qui peut raconter une histoire, plus ou moins réaliste, plus ou moins absurde, ou qui reste essentiellement visuelle (Même si du sens est souvent trouvé en visionnant le film à la fin).

Une fois le tri et les choix de mise en scène faits, les participants passent au banc-titre sous lequel ils filment leur scène en image par image.

Une fois la partie du film réalisée, les participant(e)s sont invités à ajouter du son sur leur film.

Isabelle et Caroline commencent par découper énormément d’éléments parmi lesquels elles doivent faire un grand tri.

Une fois les images choisies, elles se mettent au banc titre pour commencer l'animation avec les élèments.

Le résultat: Une carte de voeux animée pour la nouvelle année 2012 !

Marie:

Le résultat:

Agnès:

Agnès prend son temps pour choisir ses images et crée une petite animation malheureusement inachevée...

 

Le résultat:


Véronique commence par une première expérimentation sportive:

Véronique: "Volley"

Puis elle  se lance dans une autre petite animation, intitulée "Desperate" en hommage à la série "Desperate house wife":

Véronique: "Desperate"

Inès met en scène une petite fille en prise avec différents objets.

Mattéo, arrivé en cours d'année, crée une petite animation plutôt gore !

Le projet en papier découpé:

Une fois ce travail à partir des revues réalisé, nous passons à une seconde étape dans la découverte de la technique du papier découpé: La réalisation d'un film où l'aspect esthétique et scénaristique est plus mis en avant et décidé en amont. La technique des revues découpées privilégie une part de surprise, d'improvisation à partir des éléments trouvés et récoltés dans les revues. Il s'agit d'un processus de création assez spontané même si il demande une part de réflexion une fois les éléments choisis pour les mettre en lien les uns avec les autres.

Dans cette deuxième approche, il est demandé de réfléchir en amont à un scénario, une mise en scène, un aspect esthétique. Le film est imaginé et créé de toutes pièces par les participants en utilisant le dessin, des images récoltées librement partout où c'est possible (Et non plus seulement dans les revues). Cette fois-ci, on part de l'idée de réalisation pour aller chercher ou créer les éléments dont on a besoin, plutôt que partir des éléments pour créer une histoire et une mise en scène. C'est la démarche inverse de la précédente, même si certains aspects sont communs.

Les participants peuvent créer des marionnettes plates en utilisant des attaches parisiennes pour articuler leurs membres.

Inès part sur un projet ambitieux qu'elle n'aura malheureusement pas le temps de terminer. Elle crée un personnage et un sorte de monstre volant tous les deux très élaborés dans l'articulation...

Elle prévoit plusieurs décors pour différentes scènes. Chaque décor est dessiné au feutre pinceau et mis en couleur aux encres de couleur.

Le résultat final, intitulé "Titan":

Véronique part sur l'histoire d'un  crabe et d'une mouette qui se vengent des vacanciers qui salissent leur plage. Le projet est aussi ambitieux et demande pas mal d'heures de préparation et de tournage.

 

Le résultat:

Véronique: "Le crabe et la mouette"

Isabelle part sur un projet en origami qui finira par devenir la carte d'invitation numérique de son mariage:

Mattéo continue son projet commencé durant une expérience numérique:

Pâte à modeler:

Pour finir l'année, Mattéo et Marie concoctent chacun une petite animation en pâte à modeler.

Mattéo fait une animation "musclée" en pâte à modeler à plat:

Mattéo: "La boucherie"

Marie fait une petite animation improvisée en volume:

Première partie:

Deuxième partie:

Le groupe des avancés:

Exercice du "Lips-sync":

L'année commence par un exercice de lip-sync à créer sur un dialogue ou monologue du choix des participants avec un personnage en pâte à modeler aplatie.

Il s'agit de préparer différentes bouches, yeux, sourcils de façons à pouvoir faire varier les formes de prononciations et expressions correspondant aux mots et phrases prononcées. Chaque séquence sonore est découpées en syllabes, consonnes et voyelles sur lesquelles va se caler l'animation. Un travail minutieux et précis !

Morwenna s'attaque à une phrase tirée du film "Les bronzés":

Le résultat:

Jacques fait son lips-sync sur une phrase qu'il a lui-même enregistré:

Le résultat, pas terminé malheureusement !:

Toujours ambitieux, Philippe illustre une chanson entière, "la complainte du progrès" de Boris Vian:

Petit film du making-of du film:

Le résultat: Un petit film sur la musique "La complainte du progrès" de Boris Vian.

Les techniques rétro-éclairées:

Nous enchainons ensuite avec les techniques rétro-éclairées. Nous allons en étudier trois: Le sable animé, la peinture sur verre et les silhouettes. Après une période d'expérimentation de chaque technique, les participants seront invités à faire un petit film qui mélangent les trois selon les besoins.

Le sable animé:

Jacques inaugure la technique du sable animé tandis que Philippe finit son lip-sync.

 

Le résultat:

Il est ensuite rejoint par Philippe et tous deux ils créent une petite animation mixant sable et papier découpé, à 4 mains:

La peinture sur verre:

Séance du 21 novembre:

Première expérimentation à la peinture sur verre pour Philippe et Jacques. A cette occasion, ils réalisent un petit film à quatres mains représentant un poisson qui sort de l'eau.

 

Petits films du making-of :

Le résultat:

Suite à cette petite animation, Jacques réalise une petite suite entre deux séances:

Séance du 28 novembre:

Deuxième séance d'expérimentation de la technique de la peinture sur verre. Cette fois ci, Philippe et Jacques réalisent un film montrant un arbre qui perd ses fruits et ses feuilles. Gagnant en dextérité, ils travaillent simultanément sur deux plans différents.

 

Le making-of:

Le résultat:

Les projets en techniques rétro-éclairées:

En l'absence de Philippe et Morwenna, Jacques commence un projet en silhouettes autour d'un compte mettant en scène le diable. Il tourne une petite séquence qui lui permet de se faire la main sur cette technique.

Au retour de Philippe et Morwenna, tous trois conviennent de se lancer dans un film autour d'un conte turc mettant en scène le diable, Dieu et des animaux, et dont le sujet principal est une chêvre crée par le diable.

Après plusieurs mois de travail acharné, et malgré le départ de Morwenna qui attend un heureux évenement, ils parviennent à aller au bout de leur projet !

Le résultat final:

Jacques et Philippe: "Dieu, le diable et sa chêvre"